Lucien Bouchard

Quelques articles intéressants sur les derniers propos publics de Lucien Bouchard qui a ébranlé les colonnes du temple de la doxa péquiste.

Ce qui fait mal dans cette sortie, c’est que Lucien Bouchard dit tout haut ce que bien des Québécois, y compris d’anciens souverainistes, pensent tout bas : la souveraineté, c’était un beau rêve, mais on n’y arrivera pas. Tant pis, passons à autre chose plutôt que de rester paralysés par cette obsession.

Ce que Lucien Bouchard dit, c’est qu’on ne peut pas bâtir le Québec sur un but inatteignable, que nous avons besoin d’un nouveau projet mobilisateur accessible. Faites le test dans votre entourage : combien de gens pensent exactement cela?

Vincent Marissal, Le retour de Lucide Bouchard, cyberpresse.ca

Qu’est-ce qui va le mieux préparer le Québec – souverain ou pas – de demain? Est-ce une chasse à d’hypothétiques burqas ou des finances publiques saines? Est-ce d’étendre la loi 101 à tous les dépanneurs ou un système d’éducation dont on ne décroche pas? Ce sont les questions que pose Lucien Bouchard et qui reflètent les préoccupations de bien des Québécois.

Même dans le mouvement souverainiste, il y en a plusieurs qui, comme Lucien Bouchard, s’interrogent sur la stratégie de Pauline Marois de mettre tous ses oeufs dans le panier du débat identitaire depuis qu’elle est devenue chef du PQ, et ce au point de reprendre à son compte ce qui fut, pendant un temps, le fonds de commerce de l’Action démocratique du Québec (ADQ).

Michel C. Auger, L’effet Bouchard, radio-canada.ca

La question n’est donc pas tant de savoir si M. Bouchard serait «encore» souverainiste, mais plutôt de tenter de suivre les diverses incarnations de sa véritable école de pensée politique, qui fut celle de nombreux «Canadiens français» devenus ensuite des «Québécois»: celle de l’affirmation nationale du Québec et de son autonomie.

Josée Legault, Lucien Bouchard et la «cohérence», voir.ca

Les commentaires sont fermés.