L’arabe dans l’oubli des langues

Un vrai délice cette entrevue d’Abdelwahab Meddeb avec Daniel Heller-Roazen à propos de son livre Echolalies essai sur l’oubli des langues (Le Seuil, 2007). D’origine canadienne, enseignant la littérature comparée à Princeton, ce polyglotte compare la langue arabe aux autres langues comme l’hébreu, le grec et le latin sous l’aspect de la normativité (parmi les différentes variantes locales de la langue arabe, seul l’arabe classique est normatif et possède une véritable grammaire), de l’importance accordée aux sons propres de la langue (qui est fondamentale dans la langue arabe, mais l’est peu avec l’hébreu par exemple). En plus, les aspects mythologiques des langues sont abordés (la langue du paradis, la langue primordiale), et la poésie où l’on doit oublier pour écrire véritablement. Cette conversation entre les deux interlocuteurs est un vrai plaisir d’intelligence et de culture.

Culture d’Islam, L’arabe dans l’oubli des langues (mp3)

Daniel Heller-Roazen, Echolalies essai sur l’oubli des langues, Le Seuil, 2007 (Il s’agit d’un ouvrage revu et augmenté par l’auteur, de Echolalias : On the Forgetting of Language , Zone Books, 2005).

Les commentaires sont fermés.